Fayl-Billot : centre de la vannerie

La capitale de la vannerie c’est Fayl-Billot !

Situé en Champagne-Ardenne, ce site pittoresque est dédié au travail de l’osier. Les techniques millénaires de la vannerie et de l’osiériculture se pratiquent dans ce village depuis 1670, et les productions de ses artisans voyagent dans tous les pays. On y trouve une Ecole de vannerie, et une Maison de la vannerie, très riche en créations, en outils, en mémoire technique

Une école de vannerie

Pour se former à cette technique d’artisanat, une école a vu le jour, (il y en seulement deux en Europe !) auprès d’artisans qui maîtrisent leur pratique à merveille.L’Ecole Nationale d’Osiériculture et de Vannerie est une école Publique Locale d’Enseignement et de Formation Pro Agricole. Cette école propose des formations professionnelles en vannerie : on en sort diplômé, qualifié au terme d’une formation individualisée.

La Maison de la vannerie

La Maison de vannerie, à Fayl-Billot, est la mémoire des outils de vannerie et d’osiériculture. De nombreuses créations faites de rotin, d’osier, sont à voir en exposition. Se renseigner sur ces techniques c’est possible à la Maison de la Vannerie : vidéo, documents sont en consultation.

Des techniques précieuses pour l’avenir !

Les objets d’osier sont depuis toujours fabriqués et utilisés, ils peuvent être élevés au rang de pratique artistique. Ces fibres végétales sont très résistantes et fournissent des objets à la fois solides et légers.

Travail du rotin et de l’osier, paillage, cannage, sont autant de techniques qui permettent de créer des structures végétales, ayant des débouches vers le design, la mode, l’architecture.

Les débouchés du travail de la fibre, couplés à l’écologie de la vannerie, sont des pistes pour l’avenir de cet artisanat, car ces pratiques ont démontré leur efficacité dans le temps !

Laissez un commentaire


× 3 = douze

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>